Les enceintes des fusillades

Vous êtes ici: Accueil / Le Mémorial / Les enceintes des fusillades

A l’intérieur du camp militaire de Souge les deux lieux des fusillades ont, dès la Libération, été identifiés et protégés, devenant des enceintes sacrées.

C’est autour de ces dernières que, depuis, sont organisées les cérémonies commémoratives et les visites.
Par convention avec l’armée propriétaire du site, avec l’aide de collectivités publiques et d’une souscription, un Mémorial en l’honneur des victimes a été érigé en 1999.
Ce Mémorial se décompose en trois parties.

> Sur la 1ère enceinte où furent exécutés les 50 premiers otages le 24 octobre 1941, un pont enjambe l’espace symbolisé où avaient été enfouis les corps des victimes et conduit à un monument.

> Sur la 2ème enceinte, un cheminement débouchant sur la surface d’exécution présente des panneaux de verre où, par année et date de fusillades sont inscrits les noms, prénoms et âge des fusillés.

Diaporama ci-dessous : 1ère photo l’enceinte lors de l’exhumation des fusillés du 1° août 1944,    2ème photo une des dernières cérémonie d’hommage aux fusillés.

> Enfin au bout de ce cheminement est posée une stèle de verre dédiée aux femmes, compagnes, mère de fusillés, déportées et mortes en déportation.

La stèle des femmes et compagnes des Fusillés mortes dans les camps de la mort

(ASFS)

Visiter le Mémorial

Situé dans une zone militaire ce dernier n’est pas d’accès libre.

L’association du Souvenir des Fusillés de Souge est l’interlocuteur obligé pour effectuer une visite. Saisie d’une demande (scolaire, association mémorielle, familles, groupes…), de propositions de dates, et après avoir obtenu l’accord de l’armée (qui utilise le lieu comme zone d’entrainement au tir notamment) celle-ci prend les visiteurs en charge à l’entrée du camp et les accompagne sur le site.

Pour tout souhait de visite il faut donc contacter l’Association et utiliser le formulaire prévu à cet effet (rubrique contacts).

bla bla
Sur l’une des stèle, rechercher le nom d’un parent d’un ami… (ASFS)

M. Georges Durou, président de l'association échange avec un groupe d'élèves sur le mémorial.

M. Georges Durou, président de l’association échange avec un groupe d’élèves sur le mémorial.(ASFS)