MICHEL Jean

Michel Jean

Né le 9 décembre 1922 à Berck sur Mer (Pas-de-Calais)
Demeure 26 rue Judaïque à Bordeaux (Gironde)
Arrêté le 9 janvier 1941
Fusillé le 24 octobre 1941 à 18 ans

Jean, fils de fils de Léon, et de Marie Louise Rondeau, commerçants, effectue ses études au lycée Longchamp, aujourd’hui Montesquieu.
Certains lycéens sont influencés par le pétainisme, mais d’autres d’obédience communiste, comme Claude Meyroune, un condisciple de Jean, se regroupent dans le Front National Étudiant, spécialisé dans la propagande anti-nazie et anti-pétainiste, qui se prépare à l’action armée.

D’autres, de tendance gaulliste, se retrouvent dans le noyau de renseignements mis en place par André Bergez, le groupe « Alliance pour la Jeunesse« . Jean est condamné à un an de prison par le tribunal militaire allemand.